www.ouestmediainfo.cm

GENERAL EXPRESS VOYAGES/ UN INCENDIE D’ORIGINE CRIMINELLE LECHE LE BATIMENT ANNEXE DU SERVICE COURRIERS RETRAITS DE SON AGENCE DE BAFOUSSAM 1

Il est environs 18 heures ce mardi 07 Août 2018 quand la bonne ambiance qu’il faisait pourtant à l’agence GENERAL EXPRESS VOYAGES de Bafoussam Ndiengdam cède place à la panique.

D’abord, une fumé est aperçue au sous sol du bâtiment annexe abritant le service courriers retraits de cette compagnie de transport interurbain. L’un des services les plus sollicités ici.

Puis, en quelques minutes, les flammes en furie vont envahir le bâtiment, laissant juste le temps au personnel de service de sauver quelques effets parmi lesquels des enveloppes en attente de retrait, expédiées de Douala et Yaoundé.

La situation va en très peu de temps s’aggraver et, malgré la tentative des agents d’intervenir avec la quinzaine d’extincteurs disponibles, les flammes ne seront pas maitrisables.

Les populations riveraines vont leur venir en aide et réussiront par arracher le toit sur la partie du bâtiment collée à l’immeuble principale abritant la direction générale de la compagnie.

Cet acte va également permettre d’épargner le hall d’embarquement et les tous les autres compartiments de l’entreprise.

L’arrivée des soldats du feu permettra de dompter les flammes qui, au contact du papier et des autres effets stockés dans les magasins du sous sol menaçaient de se propager plus loin.

Au bout d’une demi-heure de bataille, la situation va être maitrisé.

 

La barbarie des hommes en tenue.

Certains hommes en tenue arrivés sur les lieux longtemps après leurs collègues, ivres tel des abeilles trempées dans un verre de liqueurs vont se livrer à une sorte de barbarie.

Dans leur élan visant à éloigner les compatissants de la zone de danger, ils vont se mettre à boxer et asséner des coups de bottes sans distinction sur tous ceux qui osaient leur adresser un seul mot.

C’est ainsi qu’ils vont violenter le personnel déjà affaibli et plonger dans une colère affreuse les volontaires venus très tôt à la rescousse.

L’un des compatissant n’a d’ailleurs pas manqué de lancer : « la colère est l’ennemi de l’intelligence ». Expression qui a faillit transformer la scène de sauvetage à un véritable pugilat.

Pas de pertes en vies humaines, mais le bilan est lourd. Très lourd même.

 

Monsieur Jean Paul NOGOU, directeur général de la compagnie de transport interurbain GENERAL EXPRESS VOYAGES signale que le bâtiment sinistré tenait lieu de magasin de stockage des pneus et autres pièces automobiles de l’entreprise.

Même s’il n’est pas encore possible de dresser un bilan à la suite de cet incendie, le directeur général reconnait qu’au-delà de nombreux colis appartenant aux usagers, son entreprise vient de d’essuyer l’un des coups durs de son existence avec la perte de tout son stock de matériel de bureau et d’entretien véhicules, pour une flotte estimée à plus de 200 véhicules.

Son message aux usagers rassure. « Nous avons ouvert une fiche de réclamations et sommes convaincus qu’un terrain d’entente sera trouvé entre nous et ceux de nos clients ayants perdu leurs effets se trouvant dans notre service courriers retraits au moment de l’incendie.

Aussi nous les rassurons que ce malheureux incendie n’a pas empêcher la continuité du service, un espace ayant été aménagé pour les opérations de retraits et d’expédition des colis et courriers »

Au moment où les résultats de l’enquête sont attendus, les responsables de GENERAL EXPRESS VOYAGES sont convaincus d’une main criminelle à l’origine de cet incendie dans le bâtiment du service courriers retraits de son agence de Bafoussam 1.

Ceci se justifie par le fait que les flammes aient jaillit à quatre endroits simultanément d’un sous sol qui n’a pas d’installations électriques, ni une source probable d’énergie.

« Les installations de notre entreprise sont réalisées en conformité avec la règlementation en vigueur et font régulièrement l’objet de contrôles du ministère des mines. Nous savons que GENERAL EXPRESS VOYAGES est victime de son succès. Toutefois, en déplorant les pertes matérielles, nous glorifions le Dieu tout puissant dont la grâce a surabondé afin qu’aucune perte en vies humaines ni égratignures ne soient enregistrées ». Affirme Jean Paul NOGOU qui dans un communiqué rendu public le même soir du mardi 07 Août a adresser ses remerciements aux personnel, autorités administratives et de forces de maintien de l’ordre, aux populations riveraines et aux éléments du centre de secours des sapeurs pompiers de Bafoussam pour leur prompte réaction.

Le même soir les passagers en partance pour Douala et Yaoundé ont voyagé, gage que le service se poursuit dans la sérénité malgré cet incident.

 

©Léopold Nguelo : ouestmediainfo.cm

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Société

Politique

Sports

Economie

CULTURE

Santé

CMO ACTU

Astuces santé

 

My love song

Adresses Utiles

Vos adresses utiles ICI

Infos en bref

Ce jeudi 20 Juin 2019 au stade de la Masson, l’équipe nationale féminine de football en s’imposant face à la Nouvelle Zélande (2-1) a arraché...
Le Ministre camerounais de la communication René Emmanuel SADI a présidé ce jeudi 20 juin 2019 en mi-journée dans la salle  auditorium  ...
C’est le cheval de bataille du Réseau ZENU NETWORK à travers le Programme d’Education à la Citoyenneté Active et à la Culture. Son Coordonate...
Bien qu’interdites  de fonctionnement à la suite d’une décision du  ministre camerounais en charge des transports, Jean Ernest Massena...
A quelques jours ou semaines la sortie du futur Roi Bangou du lieu initiatique (Lahkep), conformément au  28 Janvier 2019 date de son arrestatio...

Nos Visites

53536
Aujourd'huiAujourd'hui26
HierHier236
Cette semaineCette semaine1373
Ce moisCe mois5849
TotalTotal53536