www.ouestmediainfo.cm

BAFOUSSAM 1er / Circonscription électorale du Front Social Démocrate (SDF) : Cyrille NYANG détrône l’Honorable DEFO OUMBE SANGONG


Il a été élu le 17 Juin 2018 au cours d’une conférence élective très courue et pleine de controverses.

Photos nyang et Defo

               Ce sont les points 14 et 15 des résolutions du Comité Exécutif Régional (CER) du 29 Avril 2018 qui déclenchent le processus de renouvellement des bureaux des circonscriptions électorales du Front Social Démocrate (SDF) de la région de l’Ouest «  En vue de redynamiser le parti à l’Ouest, surtout que le mandat de 3 ans des bureaux desdites structures est arrivé à son terme depuis le mois de février 2018 ». Justifie Florent TCHANGOP, président régional. Le chronogramme dressé par Pierre SUKAM TCHADJUIP, secrétaire régional à l’organisation (SRO) va situer ces opérations entre le 27 Mai – 10 Juin 2018. C’est alors qu’un groupe de militants visiblement pas très contents de leur mandature expirée à un moment très stratégique, initient une pétition en vue d’annuler les décisions du CER, objet : «  Dénonciation de la purge politique en préparation au sein du comité exécutif régional SDF de l’Ouest à la veille des élections nationales ». Cette requête adressée au Président National NI John FRU NDI porte la signature de 16 membres dit on du comité exécutif régional dont 10 présidents de circonscription sur 40. Joint au téléphone à l’époque des faits, un signataire affirme s’être trompé en apposant son approbation sur cette pétition. Pour preuve, en date du 19 Juin 2018 presque toutes les circonscriptions se sont pliées à l’exercice à leur soumis par la point 14 du CER du 29 Avril 2018, sauf une seule, la CE de Bafoussam 1er, bloquée par son président l’Honorable Defo Oumbe Sangong.

      Alors que la commission électorale conduite par l’Honorable S M Paul TCHATCHOUANG s’apprête à se rendre à la CE de Bafoussam 1er, son président est saisi en date du 13 Mai par une correspondance des responsables de ladite CE. Ils évoquent des difficultés internes qui ne seraient pas de nature à favoriser une telle opération, notamment le renouvellement des cellules. L’accusé de réception du 30 Mai 2018, tient lieu d’une invite à la convocation d’une réunion extraordinaire «  à laquelle la commission de renouvellement sera associée ». Et la date du 3 Juin est proposée pour la tenue de ladite réunion. Suggestions entièrement validées par les plaignants. A l’issue de cette concertation, la date du 17 Juin est arrêtée par la majorité des membres pour la tenue des élections, mais cette fois au siège régional du parti. La date du 26 Août 2018 proposée par les pros OUMBE n’a pas prospéré.

      Pas très satisfait de cette décision qui le force à aller aux urnes, Honorable OUMBE SANGONG soumet sa déception à la réflexion du Comité Exécutif National (NEC) tenu le 9 Juin 2018 à Yaoundé. Il n’obtiendra pas gain de cause, plutôt l’équipe de l’Honorable TCHATCHOUANG est renforcée par la présence du secrétaire national à l’organisation.

Une élection sous fond d’éclats de voix

     A quelques jours de la tenue de la conférence élective du 17 Juin, une rumeur persistante propage une information selon laquelle l’Honorable Oumbé, président sortant aurait saisi le Président national du parti pour lui signifier qu’en tant que candidat à sa succession, il ne pourra prendre part à cette élection convoquée en pleine session de l’assemblée nationale. Argument non évoqué au cours du NEC et qui relève du dilatoire selon certains militants, ce d’autant qu’une résolution du NEC du 7 Mai 2016 exclut entre autres la candidature des députés au poste de président des CE. L’absence de l’Honorable DEFFO OUMBE ne saurait dans ce cas constituer un élément bloquant.

      Dès 9 heures ce dimanche 17 Juin 2018, les délégués ont massivement fait le déplacement du siège régional sis au quartier TYO Ville. Une foule que la circonscription de Bafoussam 1er acculée par le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(MRC), n’a pas connue ces cinq dernières années. Ils sont au total 319 repartis dans 24 cellules contre 27 cellules représentant les 2/3 de 61 cellules comme l’exige les textes du parti. La commission électorale décide alors de quitter la salle pour quorum non atteint. Une autre disposition des mêmes textes du parti indique que seul le fichier présenté par le sécretaire à l’organisation(S O) fait foi. Le procès verbal du renouvellement du dernier renouvellement qui consacra l’Honorable Deffo Oumbé en février 2015, mentionne que 28 cellules avaient effectivement pris part au vote contre 61 exigibles. Augustin TATSINKEM, SO au bureau sortant ajoute que 5 cellules ont été créées. Le calcul du quorum serait ainsi sur la base de 33 cellules au lieu de 61 (proportionnelles au nombre de conseillers municipaux de la commune de Bafoussam 1er) « le chiffre 61 est virtuel bien que statutaire ». Déclare Maitre TSAPY par ailleurs conseiller juridique du SDF. Une jurisprudence qui n’émeut pas l’Honorable Paul TCHATCHOUANG et sa commission décident de se retirer malgré la vive protestation des délégués.

                                                      

       C’est sur ces entrefaites que Maitre Lavoisier TSAPY en sa qualité de membre de la cellule des conseillers prend ses responsabilités et coordonne les opérations sur la base du fichier présenté par le S O. La liste consensuelle conduite par Cyrille NYANG est élue par résolution (acclamation) de la conférence de circonscription. Le glas du dinosaure est sonné. La page du président Oumbé Sangong est ainsi tournée après près de six mandatures. Le comité exécutif régional devra statuer sur ce cas. Les membres devront Soit appliquer le point 15 des résolutions du CER du 29 Mai 2018 qui stipule «  Arrête que toute entorse à ces renouvellements imputables au bureau sortant ne sera pas tolérée. Au cas où une telle entorse est constatée, le comité exécutif régional se réserve le droit d’installer à la tête de la structure mise en cause une coordination ». Soit s’appuyer sur la jurisprudence sus évoquée pour confirmer le bureau élu. Enfin, soit il invalide et annule l’opération. Eventualité peu probable car quelques membres du dit comité solidaires à la cause de Hon Deffo Oumbé à travers la pétition, lui ont tourné le dos en acceptant le renouvellement de leurs bureaux respectifs. Cette option serait aussi un risque démesuré de la part de la région. Elle pourrait entamer la légitimité qui auréole le bureau NGANG. Un bureau qui contient plusieurs membres du bureau sortant. Exemple : Augustin TATSINKEM, Grand conseiller à la communauté urbaine de Bafoussam, ex secrétaire à l’organisation et Directeur de campagne de l’Honorable Deffo Oumbé Sangong au législative de 2013, occupe le poste de vice président alors Madame MATCHINDA Jeannette très en verve, devra coordonner les activités des femmes socialistes. La première rencontre de la nouvelle circonscription de Bafoussam 1er est convoquée pour le 24 Juin 2018 à leur siège au lieu dit antenne télé.

Alexis YANGOUA (ouestmediainfo.cm)

        

 

Société

Politique

Sports

Economie

CULTURE

Santé

CMO ACTU

Astuces santé

 

My love song

Adresses Utiles

Vos adresses utiles ICI

Infos en bref

Ce jeudi 20 Juin 2019 au stade de la Masson, l’équipe nationale féminine de football en s’imposant face à la Nouvelle Zélande (2-1) a arraché...
Le Ministre camerounais de la communication René Emmanuel SADI a présidé ce jeudi 20 juin 2019 en mi-journée dans la salle  auditorium  ...
C’est le cheval de bataille du Réseau ZENU NETWORK à travers le Programme d’Education à la Citoyenneté Active et à la Culture. Son Coordonate...
Bien qu’interdites  de fonctionnement à la suite d’une décision du  ministre camerounais en charge des transports, Jean Ernest Massena...
A quelques jours ou semaines la sortie du futur Roi Bangou du lieu initiatique (Lahkep), conformément au  28 Janvier 2019 date de son arrestatio...

Nos Visites

53640
Aujourd'huiAujourd'hui130
HierHier236
Cette semaineCette semaine1477
Ce moisCe mois5953
TotalTotal53640