www.ouestmediainfo.cm

RELIGION/Imam Djouned Essalik Nouredine Sine : « Le jeun du Ramadan est l’occasion de se confier à Dieu »

Imam Djouned Essalik Nouredine Sine
Imam Djouned Essalik Nouredine Sine

Selon l’Imam Djouned Essalik Nouredine Sine, Président du conseil des imams et dignitaires musulmans du Cameroun pour la Mifi et Imam principal de la mosquée centrale n°2 de Bafoussam, la période du Ramadan est un moment idéal pour les fidèles de se rapprocher de leur créateur

Avant le début du Ramadan 2018 dont le coup d’envoi a été donné le mercredi 16 Mai, les Imams du Cameroun, à travers la corporation Cidimuc (conseil des imams et dignitaires musulmans du Cameroun) qui fêtait son anniversaire, ont levé les mains vers les cieux, à l’effet d’implorer la miséricorde d’Allah, le créateur, pour le raffermissement de la paix et de l’unité au Cameroun. C’était au cours d’une grande session de prière à Yaoundé, la capitale.

Cette session de prière visait en outre à demander à Allah de libérer le Cameroun de l’emprise du terrorisme, notamment, de la secte Boko Haram qui continue à faire des victimes dans l’Extrême-Nord du Cameroun et surtout implorer sa miséricorde afin que la paix et la stabilité reviennent dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, en proie à des vives tensions, avec des sécessionnistes qui militent pour la division du Cameroun. Les Imams ont donc voulu mettre à profit ce mois du Ramadan, mois de bénédiction et d’acceptation des prières sous le signe de la paix à travers cette rencontre au combien importante. Dans le même sillage se prépare à Bafoussam, chef-lieu de la région de l’Ouest, une très grande conférence devant se tenir à la dernière décade de ce mois sacré. Conférence co-organisée par le CIDIMUC et l’institut islamique Sinyat sur le thème : Islam, vecteur du vivre-ensemble et de la cohésion sociale, sous l’impulsion de l’Imam Djouned Essalik Njoya Sine, président du conseil des Imams et dignitaires musulmans du Cameroun pour la Mifi.

 

Les qualités d’un jeûneur !

Mois de tous les espoirs pour la communauté musulmane, le Ramadan, étymologiquement vient du mot Ramdah, la période des canicules, parce que le ramadan arrivait toujours en cette période dans la péninsule arabique. C’est donc une période de pénitence et d’abstinence, période de très grandes adorations au cours de laquelle, la récompense d’Allah est multipliée. C’est cette grande période qu’Allah a réservé pour affranchir beaucoup de fidèles de l’enfer, beaucoup de pécheurs, et pendant cette période les portes du paradis dit-on sont grandement ouvertes.

De l’avis des hommes de Dieu rencontrés, la conduite à tenir pour le mois du Ramadan, c’est d’abord la repentance, loin de ce que pensent certains. Le principe de ce mois c’est l’accentuation dans la prière et vivre dans l’harmonie avec son entourage pour bénéficier des biens faits d’Allah. La lecture du saint coran est vivement recommandée. Tout musulman qui a déjà atteint l’âge majeur ou l’âge de la puberté est appelé à jeuner. Exception faite de la femme enceinte ou celle qui allaite un bébé et qui ne peut pas jeuner, des personnes du 3e âge ne pouvant plus supporter la famine. « Celui qui se détourne délibérément d’un des cinq piliers de l’Islam est considéré devant Allah comme mécréant, il ne fait pas partie des musulman. Alors celui qui se détourne du jeun du Ramadan parce qu’il ne veut pas jeuner n’est pas musulman », dixit l’Imam Djouned Nouredine Sine, Imam départemental de la Mifi. Il poursuit en rappelant cette volonté d’Allah qui dit : « Le jeun c’est pour moi, c’est moi qui récompenserai le jeun ».

C’est dire que c’est Allah personnellement qui se chargera du châtiment à ceux qui se détourneraient du jeun. L’aumône de rupture du jeun accompagne le ramadan. Il se trouve que pendant le jeun, l’on se retrouve parfois dans les péchés : Le mensonge, les regards... « Alors c’est en accomplissant la zakat que tous ces actes que nous avons posé rétablissent devant Allah et prennent leurs formes normales.

Le prophète l’a recommandé aussi dans le souci d’établir l’équilibre au sein de la société le jour de la fête de rupture du jeun. Pour que les besogneux ne soient pas en train de quémander le jour de fête. C’est pour cela que l’heure indiquée pour remettre cette zakat, c’est le matin avant le levé du soleil, le jour de la célébration », précise l’homme de Dieu à ce sujet.   Le ramadan est cette période de communion par excellence, que les musulmans sont appelés à tout faire ensemble.

© ouestmediainfo.cm: NADRA SAMIRA NGOUPAYOU

Société

Politique

Sports

Economie

CULTURE

Santé

CMO ACTU

Astuces santé

 

My love song

Adresses Utiles

Vos adresses utiles ICI

Infos en bref

Ce jeudi 20 Juin 2019 au stade de la Masson, l’équipe nationale féminine de football en s’imposant face à la Nouvelle Zélande (2-1) a arraché...
Le Ministre camerounais de la communication René Emmanuel SADI a présidé ce jeudi 20 juin 2019 en mi-journée dans la salle  auditorium  ...
C’est le cheval de bataille du Réseau ZENU NETWORK à travers le Programme d’Education à la Citoyenneté Active et à la Culture. Son Coordonate...
Bien qu’interdites  de fonctionnement à la suite d’une décision du  ministre camerounais en charge des transports, Jean Ernest Massena...
A quelques jours ou semaines la sortie du futur Roi Bangou du lieu initiatique (Lahkep), conformément au  28 Janvier 2019 date de son arrestatio...

Nos Visites

53546
Aujourd'huiAujourd'hui36
HierHier236
Cette semaineCette semaine1383
Ce moisCe mois5859
TotalTotal53546